HT

jeudi 28 octobre 2010

I Fall In Love Too Easily - Keith Jarrett

Voici aujourd'hui l'intro de Jarrett sur cette magnifique ballade, issu du coffret Complete Blue Note Recordings.
Bien que je n'aie pas encore beaucoup parlé de Jarrett ici, ce pianiste a eu une grande influence sur mon travail, comme nombre de pianistes de ma génération. Voici un maître du piano, d'une grande finesse de jeu, au redoutable phrasé.
Pour moi, Jarrett est un passage obligé dans l'apprentissage du piano jazz, parmi d'autres comme Tatum, Monk, Bud puis Peterson, Corea, Hancock. Ce sont des piliers fondateurs du langage pianistique jazz. Chacun à sa manière révolutionne l'approche musicale de l'improvisation.






















Voici une introduction très douce, dans le son du piano. Typique du jeu de Jarrett de par la conduite des voix, les résonances et la construction des accords.

2 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas cette album de keith, aussi il y en a tellement^^.
    Quand j’ai joué le premier accord, j’ai tout de suite reconnu un Dm7 de type So What. Suffit de rajouter ré à la basse, puis de monter l’accord d’un ton pour avoir les 2 premiers accords de So What (dans le désordre). C’est un empilement de quarte avec une 5ieme à la mélodie qui donne cette sonorité très jazz, très So What.

    Si je peux émettre une remarque, les images des partitions au format png ne sont pas assez grandes. Lorsque je clique dessus et que je zoome avec ctrl+molette, ca fait trouble. Si vous avez la possibilité de diffuser des images de taille un peu plus grandes, mes yeux vous en remercieront.

    Pour ceux qui n’ont pas le cd et qui veulent écouter le jeu de keith, il existe un logiciel qui s’appelle spotify free et qui permet d’écouter de la musique gratuitement. On tape " i fall in love too easily jarret " dans la zone de recherche, ensuite on clique sur la piste de l’album At the blue Note. Pour couper les pubs sonores entre deux morceaux, il y a un petit logiciel qui s’appelle mutify. Ca c’est ma méthode de travail, le synthé à coté du PC avec le vsti akoustic piano. Puis je lance spotify et j’accompagne mes artistes préférés. C’est mon kiffe.

    J’ai trouvé aussi quelques transcriptions sur http://www.jazztranscriptions.co.uk/piano/ ou encore sur http://www.keithjarrett.org/transcriptions/

    De keith j’aime bien I Got It Bad and That Ain't Good (http://www.youtube.com/watch?v=z4sTfFpaLaI) transcris par Simon Savary et disponible à cette adresse http://www.dark-intervals.com/. C’est la qu’on se rend compte que la beauté d’un morceau, se joue essentiellement sur le touché, le style, la dynamique, la nuance et que les notes, même les meilleures ne font pas tout.

    Vous me direz si je me trompe mais je vois les choses à peu près comme ca, la transcription permet d’enrichir son vocabulaire, d’élargir nos sonorités en faisant le lien entre la couleur d’un accord que l’on entend et sa construction sur le clavier. Après pour imiter le phrasé, le style ou le son d’un musicien c’est beaucoup plus facile lorsqu’on dispose déjà d’un vocabulaire fourni. Par ce que moi je fais le contraire, je lance un morceau et j’essaie d’imiter le pianiste, pas les notes exactes mais plutôt le style général. Mais bon, pas facile avec mes connaissances et mon oreille, puis surtout ca va vite^^

    Donc j’étais entrain de me dire, faut que tu te mettes à la transcription au plus vite. Sauf qu’au niveau de l’écriture rythmique ca coince. Quels conseils donneriez vous a quelqu’un qui souhaite s’améliorer à la transcription, des choix de morceaux ? des techniques ? des astuces ?

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour votre commentaire et vos liens!
    J'essaierai de vous répondre dans une note ultérieure.

    RépondreSupprimer